Les lauréats du Prix de la Vaillance 2018

Le Prix de la Vaillance a pour objectif de mettre à l’honneur les jeunes et de récompenser le courage, la bienveillance et l’esprit de solidarité dont il fait preuve pour réaliser un projet.

Pour sa deuxième édition, le jury du Prix de la Vaillance, sous le parrainage de Jacqueline Tabarly et Thomas Coville, a décerné trois prix :

  • Le Prix de la Vaillance a été attribué aux élèves du collège Jean Moulin de Montreuil pour leur projet “Non aux inégalités !”
  • Le Prix d’encouragement du jury a été attribué au groupe des Eclaireurs et Eclaireuses de France de Trets-Galaban pour leur projet “Maraude solidaire”.
  • Le Prix spécial du jury a été attribué aux enfants de l’association “Benja’main dans la main” pour leur projet “Un camion pour Benjamin”.

Prix de la Vaillance : “Non aux inégalités !”

Le groupe des collégiens montreuillois contre les inégalités 
Leur action

Chaque membre du groupe en charge d’un sujet précis (la malnutrition, l’esclavage, l’égalité filles-garçons,… ) a fait des recherches pour aller plus loin dans la compréhension de la thématique choisie, et ensuite rassemblé des photos et textes pour réaliser une affiche. Un des élèves (Shehan) a illustré certains sujets par des dessins.

Leur objectif : sensibiliser les jeunes aux inégalités et aux conditions de vie difficiles que peuvent rencontrer d’autres enfants en France et dans le monde. Cela par le biais d’une exposition dans leur collège avec des intervenants extérieurs (d’associations luttant contre les inégalités) et une émission radio sur le sujet.

“Notre action nous a permis de mieux comprendre les inégalités dans le monde pour pouvoir ensuite les faire comprendre aux élèves de notre collège et les faire réagir !”

Cette action a nécessité de faire preuve de vaillance

Recherche documentaire, courage et empathie, cette action a nécessité de faire preuve de vaillance : "Nous avons découvert la tristesse et l'horreur des inégalités que peuvent subir des enfants" déclarent les collégiens.

Les suites de leur action

Les collégiens aimeraient étendre leur projet à d'autres collèges de Montreuil. Avec la somme gagnée ils souhaitent faire tourner leur exposition dans des collèges et des bibliothèques.

Prix d’encouragement du jury : “Maraude solidaire”

Les Eclaireurs et Eclaireuses de France de Trets-Galaban 
Leur action

Les jeunes souhaitaient faire une action en lien avec la solidarité. Ils se sont rapprochés de l’association Action Froid d’Aix-en-Provence qui leur a proposé de faire une maraude le 31 décembre.
Ils sont allés à la rencontre des sans-abris d’Aix-en-Provence et ont découvert des histoires de vie qui ont fait évoluer leur regard sur les personnes qui vivent dans la rue.
Les jeunes ont ensuite souhaité partager leur expérience avec d’autres groupes d’Eclaireurs pour renouveler l’opération et l’installer dans la durée.

Cette action a nécessité de faire preuve de vaillance

Il a fallu vaincre sa timidité, son sentiment d’impuissance, et se sentir utile malgré son jeune âge, vaincre ses aprioris en allant au contact direct des sans-abris, en engageant le dialogue pour leur donner le sourire.

Les suites de l’action

Les jeunes vont continuer les maraudes et continuer à s’investir pour la cause des sans-abris. Ils veulent convaincre d’autres personnes et d’autres groupes d’Eclaireurs de poursuivre avec eux cette action. Avec le prix, les jeunes veulent faire un « road trip » sur la côte ouest comme projet de camp d’été en rencontrant les Eclaireurs des différentes villes en réalisant des maraudes.

Prix spécial du jury : “Un camion pour Benjamin”

Agathe et ses amis aux côtés de Benjamin.

Leur action

Agathe a 12 ans, son frère Benjamin est atteint de la maladie de Hunter (une maladie génétique orpheline). Avec ses 5 amis et ses professeurs de danse, Agathe a décidé de faire des actions (calendrier, buvette au gala, concert) pour gagner de l’argent pour financer la voiture dont Benjamin a besoin.
En décembre, tous ensemble, ils ont réalisé un petit calendrier sur le thème de la danse pour le vendre, ils ont également organisé une vente de boissons au gala de la danse de leur ville.
Cette action a permis de mobiliser des personnes pour récolter des fonds mais aussi, d’aller au-delà de la problématique du financement, pour créer un réseau de solidarité autour de la famille d’Agathe.

Cette action a nécessité de faire preuve de vaillance

Les enfants ont dû faire de preuve de créativité et de courage pour aller au devant des adultes qu’ils voulaient rendre sensibles à leur cause. Ils ont mobilisé leurs parents, les amis de leurs parents, leurs professeurs de danse pour les accompagner dans la réalisation de leur projet.

Les suites de l’action

Agathe et ses amis envisagent d’organiser d’autres actions pour poursuivre leur collecte et sensibiliser d’autres personnes à la situation des enfants souffrant de la maladie de Hunter. Le prix permettra de finir de financer le camion dont Benjamin a besoin pour se déplacer.

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */