La tête dans les étoiles

Observer le ciel une fois la nuit tombée, c’est l’occasion de repérer les constellations, guetter l’étoile filante et se situer dans l’immensité.

D’après une proposition de Jean Caviale pour le journal Cœurs Vaillants du 1er septembre 1957.

« Regarde cette carte du ciel : tourne-toi vers le Sud tu y découvriras le grand triangle formé par Déneb, Vega et Altaïr (ce sont des noms qui viennent des astronomes arabes) presqu’au-dessus de ta tête.

Et au ras de l’horizon, presqu’à ta droite l’éclat rouge d’Antarès dans la constellation du scorpion une des plus belles et des plus grandes du ciel. Tu te perds un peu dans cette immensité. C’est vrai que c’est très impressionnant de voir briller toutes ces étoiles alors que les bruits se taisent. »

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */