Jardins pédagogiques

A Garges-lès-Gonesse, des enfants des Doucettes transforment la cité en créant des jardins aux bas de leur immeuble.

L’initiative est partie des 7 enfants du club Fripounet du quartier des Doucettes à Garges-lès-Gonesse. Après avoir assisté à une journée d’initiation au jardinage, ils ont eu envie, il y a deux ans, de créer leur propre jardin. Défricher, empoter, repiquer, faire des semis… Accompagnés de leurs responsables Stella et Bernard, ils ont transformé une friche en jardin dans lequel poussent des fleurs et des légumes.

Les enfants sont encouragés par les habitants des immeubles. Depuis peu, une 2e parcelle dédiée aux plantes aromatiques et aux légumes leur a été confiée. Le club ouvre ses activités aux autres enfants du quartier intéressés par ces activités du mercredi. Le projet fait des émules : « Ce qui est bien c’est que les enfants de la cité respectent notre jardin, et des fois ils nous aident pour arroser le soir… ».

Voulant être acteurs sur la cité, les enfants sont allés rencontrer le maire pour se présenter, expliquer leur action, dire quels sont leurs besoins pour le tri sélectif, l’approvisionnement en eau de leur jardin, des équipements pour le quartier. Ils ont encore besoin d’un bac à compost, d’une citerne à eau de pluie, de gravier pour circuler facilement entre les carrés de plantations.

Le soutien du Fonds Cœurs Vaillants-Âmes Vaillantes

En 2016, le soutien du Fonds CV-AV a permis aux organisateurs des jardins pédagogiques d’acquérir de nouveaux équipements de jardinage, de poursuivre leur action et d’accueillir plus d’enfants.

En 2017, le Fonds Cœurs Vaillants-Âmes Vaillantes renouvelle son soutien au projet pour permettre l’équipement d’un local en rez-de jardin où les enfants auront la possibilité de faire des activités sous la responsabilité des accompagnateurs et d’entreposer leur matériel de jardinage.

Les enfants témoignent

Parmi les enfants qui s’investissent dans les jardins de la Cité des Doucettes, il y a Rokiatou, 12 ans, jardinière de la première heure. Elle raconte.

« Chaque année, nous commençons par la collecte de graines, puis le semis et les bouturages, et le repiquage en pleine terre. Depuis un an, nous avons un 2ème jardin, où nous avons planté des légumes et des plantes aromatiques. Quand les produits arrivent à maturité, nous nous les partageons et chacun en rapporte à la maison. En octobre, nous avons mis en place un composteur. Nous y mettons tous les déchets domestiques qui se décomposent. Plus tard, on aura du compost pour enrichir la terre de nos carrés légumiers. Nous voulons des produits naturels : c’est meilleur pour la santé et pour protéger la planète !

Ce qui est bien avec le jardinage, c’est qu’on est obligé de prendre le temps, de suivre les saisons, de veiller à protéger les jeunes pousses et donc de devenir patient ! Comme ces parcelles sont devant les immeubles, d’autres enfants qui ne sont pas encore au club nous demandent d’être initiés au jardinage. Ça élargit notre club, ça fait de nouveaux amis ! »

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */