Agnès (Rouen)

J'étais la quatrième d'une fratrie de 7 enfants... C'est dire que la vie à la maison se manifestait sous toutes ses formes de joie et de peine entre rires, pleurs, jalousies, tendresse, mensonges, partage, jeux, ennui, imagination, etc...

Chez moi, cette vie de l'âme enfantine, se manifestait, se souvient ma mère, à grand bruit ! Sans doute celle-ci était-elle contente de m'envoyer aux "Âmes vaillantes", là où, selon mon souvenir et le sien : je canalisais mon énergie ! Je fus la seule des 7 enfants à participer à ce mouvement ! De ce court temps "Âmes vaillantes" qui a précédé celui de mon entrée dans le scoutisme et fut mêlé au patronage, il me reste quelques flashs : Impression d'une forme de liberté que je ne pouvais avoir au sein de ma famille, sentiment de continuité des valeurs familiales et joie de vivre ( jeu, échange) avec d'autres enfants que mes frères et soeurs. Bien souvent, après une rencontre Âmes Vaillantes, forte de l'autorité que m'avait donné cette expérience où "rien n'est impossible", je réunissais mes trois petits frères et je leur faisais la morale, histoire de leur dire sans doute, comment ils devaient se comporter avec moi, leur grande soeur ! Ce fut une mission impossible qui me fait encore sourire.

 

Ce contenu vous intéresse ?
EnVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

Les informations que vous nous communiquez ne pourront être transmises à un tiers sans votre accord.

 

Vous devez renseigner votre prénom
Vous devez renseigner votre nom
Vous devez renseigner votre adresse
Vous devez renseigner votre code postal
Vous devez renseigner votre ville
Vous devez renseigner votre email

*Champs obligatoires

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */