Camille (Loray, 1955)

A 70 ans je garde encore mes revues Cœurs Vaillants à la maison. Vu l'intérêt que j'y portais mes parents ont eu la bonne idée de les faire relier. J'espère qu'un jour mes petits enfants pourront les consulter avec autant de bonheur que j'ai pu avoir.

Dans les années 1955-56 dans un village du Haut-Doubs une voisine en guise de remerciement pour divers petits services rendus m'avait abonné à la revue Coeur Vaillant. Journal que j'attendais avec impatience, car il arrivait chaque jeudi, jour de vacances. J'avais le temps de m'y attarder. Son contenu très varié relatait une quinzaine de pages très grand format, avec des rubriques fort intéressantes malgré mon jeune âge. Actualité sportive - feuilleton de (détective) - Exploration - Découverte technique - etc..." A 70 ans je garde encore mes revues Cœurs Vaillants à la maison. Vu l'intérêt que j'y portais mes parents ont eu la bonne idée de les faire relier. J'espère qu'un jour mes petits enfants pourront les consulter avec autant de bonheur que j'ai pu avoir.

Ce contenu vous intéresse ?
EnVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

Les informations que vous nous communiquez ne pourront être transmises à un tiers sans votre accord.

 

Vous devez renseigner votre prénom
Vous devez renseigner votre nom
Vous devez renseigner votre adresse
Vous devez renseigner votre code postal
Vous devez renseigner votre ville
Vous devez renseigner votre email

*Champs obligatoires

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */