Monique (Périgueux, 1940)

En 1945, on n'a retrouvé que les murs, les pièces vides, les Allemands avaient tout pris. Mais en faisant partie des Âmes Vaillantes, on avait acquis des valeurs. Du courage. Rien d'impossible !

Je suis une ancienne “Âmes Vaillantes”. J’ai 86 ans. J’ai fait partie des “A.V.” en 1940 à Périgueux, Cathédrale St Front.

J’ai fait partie de ce mouvement jusqu’en 1945. Ensuite nous sommes rentrés à Metz. J’ai fait partie des “Jeunesses Etudiantes Catholiques” puis de la JOC. Pourquoi Périgueux ? C’est simple, les Lorrains et les Alsaciens nous avons été expulsés à Périgueux (les Alsaciens) et à Clermont-Ferrand (les Lorrains).

Pour nous, jeunes, c’était notre manière de lutter contre l’ennemi de l’époque, de montrer qu’on ne baissait pas les bras, qu’on supportait avec courage d’être loin de notre Alsace, de nos familles (grands-parents et cousins, cousines et amis), en sachant aussi que nous perdions tout. En 1945, on n’a retrouvé que les murs, les pièces vides, les Allemands avaient tout pris. Mais en faisant partie des Âmes Vaillantes, on avait acquis des valeurs. Du courage. Rien d’impossible !

Je suis maman de 9 enfants, 14 petits-enfants et 6 arrières petits-enfants. J’ai perdu mon mari voilà 12 ans déjà mais voyez-vous je m’en sors grâce à ce mouvement et j’ai transmis tout cela à ma descendance ! Je pense que cela va leur servir, vu l’époque que nous vivons.

Je crois que l’on ne doit pas baisser les bras. J’ai même encore mon insigne d’Âme Vaillante.

Ce contenu vous intéresse ?
EnVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

Les informations que vous nous communiquez ne pourront être transmises à un tiers sans votre accord.

 

Vous devez renseigner votre prénom
Vous devez renseigner votre nom
Vous devez renseigner votre adresse
Vous devez renseigner votre code postal
Vous devez renseigner votre ville
Vous devez renseigner votre email

*Champs obligatoires

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */