Paulette (Marseille)

L'été nous partions un mois dans l'Aveyron dans une communauté de notre religieuse. Nous mettions de l'ambiance dans ce village où nous étions très bien reçues. J'ai eu mes vingt ans en colonie et toutes les filles sont allées demander des fleurs. C'était magnifique. Je pense avoir eu la plus belle des fêtes que l'on puisse avoir.

Mon amie de toujours m'a demandé si je pouvais venir avec elle pour animer un groupe Âmes Vaillantes d'une paroisse qui n'était pas la sienne mais dont elle s'occupait. Je l'ai rejointe. Je suis allée à des réunions d'informations et j'ai commencé à m'investir auprès de ce groupe.

Il y avait les Avettes, les Souriantes, les Rayonnantes et les Conquérantes, et les jeunes équipes. C'est avec plaisir que j'allais le jeudi après-midi et quelques fois le dimanche à St Georges.  Il y avait pour diriger ce groupe une religieuse des Sœurs de St Joseph de l'Apparition, Sœur Roselyne. Une personne remarquable d'accueil mais qui dirigeait avec fermeté. Une grande amitié s'est faite jusqu'à son décès.

J'avais le groupe des Conquérantes, ce n'était pas très facile mais je faisais pour le mieux. L'été nous partions un mois dans l'Aveyron dans une communauté de notre religieuse. Nous mettions de l'ambiance dans ce village où nous étions très bien reçues. J'ai eu mes vingt ans en colonie et toutes les filles sont allées demander des fleurs. C'était magnifique. Je pense avoir eu la plus belle des fêtes que l'on puisse avoir. Le soir nous allions au bout du village sur un petit promontoire pour la prière du soir. Bien souvent la religieuse me disait : "Allez Paulette, c'est à vous de l'animer". Je pense que Dieu était avec moi pour faire de mon mieux.

Je garde un merveilleux souvenir de ces années, mais je regrette profondément de ne plus avoir petit à petit de relations avec toutes celles que j'ai connues, si ce n'est avec mon amie de toujours.

J'ai été les dernières années, assistante fédérale à la Fédération de Marseille, tout en gardant mes activités dans le groupe.

Pour l'Âme Vaillante pure et conquérante, le cri de victoire et le chant de gloire, bravons la tristesse comme la mollesse c'est net et c'est court. "Le sourire toujours".

Un grand merci à ce mouvement qui m'a donné tant de joie.

 

Ce contenu vous intéresse ?
EnVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

Les informations que vous nous communiquez ne pourront être transmises à un tiers sans votre accord.

 

Vous devez renseigner votre prénom
Vous devez renseigner votre nom
Vous devez renseigner votre adresse
Vous devez renseigner votre code postal
Vous devez renseigner votre ville
Vous devez renseigner votre email

*Champs obligatoires

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */