Pierre-Antoine (Calais, 1948)

Comment résumer ces 2 ans d'activités et quelles valeurs ont-elles favorisé chez des garçons de 10 ans environ : vivre-ensemble, se dépenser, découvrir notre région, le tout plongé dans une atmosphère d'effort, de droiture, d'esprit d'équipe...

Mon père étant cheminot, nous déménagions tous les 3/4 ans et nous habitions Calais en 1948, 1949 et 1950 ; à cette époque, la partie Nord de la ville était encore totalement détruite hormis la tour de guet et l'église Notre Dame où le Capitaine De Gaulle se maria vers 1920.

J'étais en CM1 et CM2 dans une école libre de quartier composée de 2 classes : les "petits" (CP, CE1, CE2) et les "grands" (CM1 et CM2) : cette classe double se tenait dans une seule salle avec un poêle à charbon en son centre ; un maître remarquable en avait la responsabilité et j'ai gardé des contacts épistolaires avec e maitre jusqu'au Bac.

À côté de l'école, se tenait le patronage des Cœurs Vaillants (CV) avec la présence d'un aumônier pour encadrer la vingtaine de garçons plein d'idées et d'énergie ; suivant la saison et le temps nos activités étaient "dedans" ou "dehors" :

- messe dominicale à l'église du Sacré-Cœur toute proche,

- projection de films fixes (vue par vue) : dont Tintin ?

- construction en Meccano d'une étagère pour supporter une statue de Marie,

- jeux dans le parc Richelieu (Calais Nord) ou roulades dans les dunes existantes à l'époque (depuis elles ont été arasées pour laisser plus de place aux chaises longues et nos jambes vues : activation de la circulation sanguine garantie,

- grandes ballades jusqu’aux Fontinettes (point de convergence des 3 lignes de chemin de fer vers Dunkerque, vers Lille et vers Paris,

Pendant l'une des grandes vacances, séjour collectif de 10 jours avec l'aumônier et un ou deux adultes (?) dans un centre en dur à Hardinghen (20 km au sud de Calais) : c'était mon premier éloignement du nid familial, mais visite des parents le dimanche.

Comment résumer ces 2 ans d'activités et quelles valeurs ont-elles favorisé chez des garçons de 10 ans environ : vivre-ensemble, se dépenser, découvrir notre région, le tout plongé dans une atmosphère d'effort, de droiture, d'esprit d'équipe ; peut-être tourné sur soi-même sans ouverture vers les Autres ?

Aujourd'hui je garde un bon souvenir de cette période ; étant retourné à Calais il y a 5 ans, j'ai pu retrouver l'école primaire agrandie et Calais Nord reconstruite.

Nos petits-enfants se sont eux orientés vers le Scoutisme : problème de disponibilité d'encadrants.

Voilà quelques souvenirs d'il y a presque 70 ans.

"À Cœur Vaillant, rien d'impossible".

Ce contenu vous intéresse ?
EnVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

Les informations que vous nous communiquez ne pourront être transmises à un tiers sans votre accord.

 

Vous devez renseigner votre prénom
Vous devez renseigner votre nom
Vous devez renseigner votre adresse
Vous devez renseigner votre code postal
Vous devez renseigner votre ville
Vous devez renseigner votre email

*Champs obligatoires

/* Default JS include */ /* Calculatrice utils */ /* Progessbar utils */